PROPRIÉTAIRES IMMOBILIERS : LE PROGRAMME D’EMMANUEL MACRON

PROPRIÉTAIRES IMMOBILIERS : LE PROGRAMME D’EMMANUEL MACRON

ISF, encadrement des loyers, bail à durée déterminée, taxe d’habitation…Le nouveau président de la république Emmanuel Macron, compte mettre en place un certain nombre de mesures impactant directement les propriétaires immobiliers.

ISF
Première mesure phare d’Emmanuel Macron : transformer l’ISF en un impôt sur la « rente immobilière » et ainsi supprimer de la base imposable les capitaux, destinés au financement de l’économie. Le candidat maintiendrait l’abattement de 30% sur la résidence principale et l’exonération pour les œuvres d’art. « Dire que les propriétaires sont des rentiers est profondément choquant », a affirmé le Président de l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI). Être propriétaire, c’est une prise de risque, un investissement qui fait travailler de nombreuses personnes (artisans, notaires, huissiers, diagnostiqueurs…)».

Encadrement des loyers
L’ancien ministre de l’économie prévoit également de « débrancher » progressivement l’encadrement des loyers introduit par la loi Duflot, et estime qu’il génère beaucoup d’effets pervers. « Il faut évaluer cette mesure. Avant de la débrancher, il faut répondre à la problématique de l’offre » a-t-il récemment déclaré.

Taxe sur le loyer fictif
Malgré un démenti de son équipe de campagne, on prête au nouveau président l’intention de mettre en œuvre une taxe sur le loyer fictif. L’idée consiste à imposer les propriétaires de leur résidence principale ayant fini de rembourser leur crédit à hauteur d’un pourcentage de la valeur locative du bien. Un véritable pavé dans la mare pour les propriétaires, qui sont plus de 20 000 à avoir signé la pétition en ligne de l’UNPI « Arrêtez de taxer les Propriétaires ». Il semble qu’il n’y ait pas de fumée sans feu puisque le promoteur de cette idée, l’ancien président du laboratoire d’idées France Stratégie, Jean Pisani-Ferry, se trouve être le Directeur du Programme d’Emmanuel Macron.

Bail à durée déterminée
Emmanuel Macron prévoit également de mettre en place un bail « mobilité professionnelle » de 3 mois à un an, destiné aux actifs en mobilité professionnelle (CDD, Intérim, formation…), qui sera déployé dans les zones tendues où les logements sont aujourd’hui, selon le porte-parole du candidat, « trop souvent détournés du marché locatif à des fins touristiques ».

Taxe d’habitation
Autre mesure phare du programme de Macron : l’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des ménages. Cette mesure représente un véritable «leurre» selon le Président de la fédération des propriétaires; Jean Perrin, puisqu’elle va contribuer à mettre en difficulté les finances des collectivités et laisse présager une hausse continue des impôts locaux. La mise en place de cette mesure est prévue pour 2020.

Related Posts

Compare