Gestion locative Paris, location d'appartements

+33 (0)1 44 63 05 10
Bail Mobilité et colocation : informations pratiques pour les propriétaires

Colocation et Bail Mobilité : Guide Réglementaire pour les Propriétaires

  1. Introduction à la Colocation sous le Bail Mobilité :

Le bail mobilité, introduit par la loi ELAN du 23 novembre 2018, offre une flexibilité unique pour les propriétaires intéressés par la mise en colocation de leur bien. Ce bail est adapté pour une durée allant d’un mois à dix mois, sans renouvellement automatique.

  1. Absence de Clause de Solidarité :

L’une des spécificités majeures du bail mobilité en colocation est l’absence de clause de solidarité entre les colocataires. Cela signifie que chaque locataire est responsable uniquement de sa part du loyer et des charges. Ainsi, en cas de défaillance de l’un d’entre eux, les autres colocataires ne sont pas tenus de couvrir le manque.

Historique : Pour rappel, l’article 8-1 de la loi du 6.07.1989 prévoyait une solidarité entre colocataires pour les baux traditionnels, ce qui pouvait parfois mettre en difficulté des colocataires respectant leurs obligations.

  1. Contrats Individuels pour Chaque Colocataire :

La recommandation pour une mise en colocation sous le bail mobilité est de rédiger un contrat individuel pour chaque occupant. Ce contrat doit préciser la part respective du loyer et des charges qui incombe à chaque locataire, ainsi que les parties du logement qui lui sont attribuées (par exemple, une chambre privée) et celles qui sont partagées.

  1. Exemple de Mise en Place :

Un premier locataire peut signer un bail mobilité débutant le 1/10 pour une durée de 7 mois pour une chambre spécifique et des espaces communs. Un second locataire peut, plus tard, signer un autre bail mobilité pour une autre chambre, toujours avec accès aux espaces communs.

  1. Garantie VISALE :

L’État propose une garantie appelée VISALE qui couvre les loyers impayés. En matière de colocation, le loyer maximum couvert par cette garantie est multiplié par le nombre de colocataires. Par exemple, pour une location à Paris ou en Île-de-France, le loyer maximal couvert est de 1500€. Si le logement est partagé par trois colocataires, la garantie peut couvrir jusqu’à 4500€ (3 x 1500€).

Précision : En cas de colocation avec plus de deux personnes, chaque colocataire doit signer son propre bail avec le propriétaire. Seuls une personne (ou deux maximum) peuvent être éligibles par bail.

  1. Conclusion :

Le bail mobilité offre une opportunité intéressante pour les propriétaires souhaitant optimiser la location de leur bien, tout en offrant une flexibilité aux locataires. Cette structure contractuelle simplifie la gestion de la colocation, minimise les risques financiers grâce à la garantie VISALE, et offre une rotation plus aisée des locataires.

N’oubliez pas, en tant que propriétaire, de toujours consulter un professionnel ou un juriste avant de prendre une décision basée sur ces informations pour s’assurer qu’elles sont toujours à jour et pertinentes à votre situation spécifique.

Compare

Verified by ExactMetrics