Gestion locative Paris, location d'appartements

+33 (0)1 44 63 05 10
Location 2 pièces appartement meublé Paris 1

Crédits immobiliers : assouplissement des taux d'usure

Un soulagement est en vue pour les emprunteurs. Elisabeth Borne, la Première ministre, révélera ce lundi 5 juin une suite de mesures destinées à répondre à la crise du logement. Parmi ces annonces, il est prévu que le taux d’usure soit révisé mensuellement jusqu’en 2024. Initialement, cette mensualisation du taux maximal, instaurée temporairement en février dernier pour stimuler le marché du crédit, devait se terminer le 1er juillet 2023. Elle sera donc finalement étendue d’au moins six mois.

 

Il est à noter que le taux d’usure représente le taux d’intérêt maximal que les banques sont autorisées à pratiquer pour un crédit immobilier. Habituellement, ce taux est déterminé tous les trimestres par la Banque de France. Cependant, afin de permettre aux banques d’augmenter leurs taux plus fréquemment et de financer davantage de crédits, il est maintenant ajusté sur une base mensuelle.

 

Un assouplissement de l’accès aux prêts immobiliers en vue?

 

Autre point positif pour les emprunteurs, le gouvernement envisage d’assouplir les règles d’accès au crédit. Actuellement, le taux d’endettement maximal pour les ménages est fixé à 35%, une limite imposée par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), une autorité sous l’égide de Bercy. Avec la montée des taux d’intérêt, cette règle exclut souvent les ménages à revenus modestes de l’emprunt. Pour stimuler le marché du crédit, le gouvernement pourrait donc envisager d’assouplir cette règle des 35%. Une autre possibilité serait d’allonger la durée maximale des prêts immobiliers, actuellement limitée à 25 ans. Les emprunteurs devraient bientôt être informés de ces éventuelles modifications, car le HCSF devrait rendre son verdict sur un possible assouplissement des règles d’accès au crédit dès le 13 juin prochain.

Compare

Verified by ExactMetrics