LOGEMENT : L’ETAT VA SE PORTER GARANT POUR TOUS LES ÉTUDIANTS

LOGEMENT : L’ETAT VA SE PORTER GARANT POUR TOUS LES ÉTUDIANTS

« NON au détricotage de la loi ALUR sur le logement, avaient dénoncé vertement les organisations étudiantes. OUI à une compensation, annoncera ce lundi le gouvernement. La caution locative étudiantes va être généralisée indique le directeur du centre national des oeuvres universitaires et scolaires (CNOUS), Guillaume Houzel. Les organisations étudiantes s’attendent à ce que le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche, Geneviève Fioraso, en fasse l’annonce ce lundi, lors de son déplacement au Forum du logement étudiant du CROUS de Paris. Pour l’Unef et la Fage c’est une bonne nouvelle qui correspond à une veille revendication. Même si elles se disent vigilantes sur sa mise en place.

La ministre avait mis en place la caution locative étudiantes en septembre 2013. Cette garantie de l’Etat gérée par le CROUS permet aux étudiants qui n’ont pas de garant de faciliter leur accès à un logement. Elle concerne aujourd’hui un public très restreint (1700 personnes) : étudiants en rupture familiale, étudiants étrangers aux revenus modeste, étudiants issus de familles monoparentales aux revenus modestes…

C’est ce dispositif qui sera étendu à tous les étudiants agés de moins de 28 ans et parmis les plus de 28 ans aux doctorants et post doctorants étrangers. tous les logements sont concernés que l’étudiant le loue par le CROUS via des bailleurs privés ou sociaux, qu’il loue seul, en couple ou en colocation. Le montant des loyers couvert par l’Etat sera plafonnée à 500 euros pour une personne seule en province, à 600 euros en Ile de France et 700 euros à Paris. Pour bénéficier de la caution, l’étudiant devra s’acquitter d’une cotisation équivalent à 1,5% du montant du loyer.

Le mécanisme s’appuiera sur un partenariat entre le ministère de l’Enseignement supérieur, le CNOUS et la caisse des dépôts et consignations avec un fonds de garantie de l’ordre de 600.000 euros. Auquel certaines régions contribueront à hauteur d’environ 400.000 euros. La cotisation de 1,5% versée par les étudiants abondera elle aussi le fonds. »

Marie-Christine Corbier

Related Posts

Compare